FaFaMag

Accueil INVESTISSEMENTSCONSEIL DU MOIS CONSEIL DU MOIS: CLÉS POUR S’EN SORTIR DANS SON PAYS D’ACCUEIL LORSQU’ON VIENT JUSTE D’ARRIVER

CONSEIL DU MOIS: CLÉS POUR S’EN SORTIR DANS SON PAYS D’ACCUEIL LORSQU’ON VIENT JUSTE D’ARRIVER

par Marieme Djim

Etudiants étrangers, réussissez votre installation dans votre nouveau pays d'accueil

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Après des mois de préparation et de stress, vous avez obtenu le fameux sésame, celui qui va vous permettre de vivre enfin de nouvelles aventures et d’aller à la découverte de nouveaux horizons. Alors que vous pensiez en avoir fini avec la paperasse et les démarches administratives, on vous remet à la sortie de l’ambassade votre passeport accompagné d’une liste de choses à faire, une fois arrivée dans votre pays d’accueil. Vous vous sentez perdu tout d’un coup, mais vite vous vous ressaisissez en vous disant que vous étudierez ça une fois sur place. Erreur! Il faut toujours A.N.T.I.C.I.P.E.R.

Que ce soit pour une installation en Europe, aux Etats Unis ou au Canada, il est indispensable d’être en règle et de respecter les lois qui régissent votre pays d’accueil.

Ne pas rater l’essentiel

Selon le pays dans lequel vous vous trouvez, la procédure d’installation peut différer. En France :

  • Une fois sur le territoire, la première étape consiste à ouvrir un compte bancaire car un relevé d’identité bancaire (RIB) vous sera demandé pour la plupart de vos démarches.
  • Dans les trois mois qui suivent votre entrée sur le territoire, vous devrez valider votre visa de long séjour valant titre de séjour (VLS-TS) sur le site https://administration-etrangers-en-france.interieur.gouv.fr et payer l’équivalent de 50euros de taxe de séjour. Une confirmation de validation vous sera remise à la fin de la procédure. Gardez ce document précieusement il vous servira pour d’autres démarches

En revanche, aux Etats Unis, votre visa vaut gage de titre de séjour. Nul besoin de passer par des étapes de validation. A la différence de la France, les USA proposent différents types de visa qui n’offrent pas forcément les mêmes avantages.

Profiter des opportunités qui s’offrent à vous

Une bonne santé et un revenu correct sont indispensables pour réussir ses études.

  • Alors qu’au USA, un certain type de visa est associé à une sécurité sociale et,  parfois même, à une bourse, en France, un étudiant non-européen doit s’inscrire au régime général de la sécurité sociale sur https://etudiant-etranger.ameli.fr/#/ . La démarche pour obtenir votre carte vitale peut être longue, donc prenez-vous-y le plus tôt possible.
  • En France, contrairement à beaucoup d’autres pays, notamment les USA, un étudiant a la possibilité de travailler au moins à 80%. Si votre emploi du temps vous le permet, faites un tour sur les sites indeed.com; letudiant.fr; studentjob.fr; jobetudiant.net… Profitez-en pour économiser et mettre des sous de côté. C’est la meilleure période pour !

Réussir son installation en France

Souvent, pour un début, vous êtes hébergé.  Seulement, vous aurez, très rapidement, envie d’avoir votre propre chez-vous afin de vous sentir à l’aise et vous concentrer sur vos études.

  • Trouver un logement n’est pas chose aisée, surtout qu’il vous faut, souvent, un garant. A cet effet, pensez à la garantie visale qui est une caution complète et gratuite et qui vous permet de renforcer votre dossier. Pour un logement à moindre coût, orientez-vous vers les cités universitaires (CROUS), en France.
  • Dans ce cas, vous pouvez aussi vous inscrire à la caisse d’allocations familiales qui, selon votre situation, pourra vous verser une aide. Celle-ci dépendra notamment de vos revenus.
  • Lorsque la période arrivera, déclarez vos impôts dès la première année et cela même si vous n’avez pas travaillé auparavant. L’obtention d’un avis d’imposition peut représenter un point positif pour votre future demande de naturalisation

Enfin, pour vous sentir pleinement intégré, ne limitez pas votre cercle d’amis à votre communauté. Allez à la rencontre d’autres personnes, si nécessaire entrer en contact avec les associations étudiantes. N’oubliez pas que la période estudiantine est la meilleure période pour apprendre de soi et forger son caractère. Alors grandissez et profitez-en !

Marième NDJIM

Related Articles

Laisser un commentaire