FaFaMag

Conseil du mois: Comment bien utiliser les réseaux sociaux

Entre facebook, instagram, whatsapp et twitter… le nombre de réseaux sociaux ne cessent d’augmenter. Pourtant, si l’interface et le visuel semblent différer d’une application à une autre, l’utilité première reste toutefois la même : rapprocher socialement les gens. Aujourd’hui, on assiste de plus en plus à une utilisation détournée de ces médias aussi bien par la population en générale que par les services sociaux. Il est donc de bon ton de se poser et de réfléchir à leur utilisation de manière efficiente.

 

Prenez garde à ne pas trop vous exposer et à préserver votre intégrité.
Sous le couvert de l’anonymat, nombreux sont ceux qui, par crainte de partager leurs déboires avec leur famille et par peur du jugement, préfèrent s’épancher sur la toile.

 

En quête de conseils ou tout simplement de réconfort, ces personnes formulent leur requête qui n’est ni plus ni moins que le reflet de cris du cœur. Souvent ces demandes sont directement soumises à l’administrateur de la page via sa messagerie personnelle.

Cependant nous ne sommes jamais à l’abri d’un piratage de profil.

 

Qu’en est-il donc de la confidentialité?

Peut-on vraiment se permettre de foncer tête baissée et avoir une confiance aveugle? Alors que pour les plus prudents, la création rapide d’un faux compte leur permet de se protéger, pour d’autres l’impatience et le désarroi les poussent à aller vite en besogne au point de s’exposer avec une totale indifférence. S’il est primordial lorsque vous souhaitez partager une histoire d’éviter de donner trop de détails pour ne pas être reconnu par votre entourage, l’administrateur lui, se doit de mettre un point d’honneur à préserver l’intégrité de sa communauté.

Si en tant qu’administrateur vous souhaitez respecter le concept de l’anonymat, l’idéal est de mettre à disposition des personnes qui vous suivent des formulaires à remplir. Ce principe très simpliste consiste à recevoir, par exemple sur une messagerie gmail sécurisée, uniquement le texte et non les informations relatives à l’identité de la personne.

 

Soyez en phase avec votre communauté

Sans en informer les principaux protagonistes, certains administrateurs tirent profit du succès de leur page-groupe. En effet, moyennant finance, ces derniers font de la publicité soit pour le compte des politiques soit pour les petites entreprises. Finalement, le manque de transparence ainsi que la dictature qui sévissent sur ces pages, entraînent un détachement de la communauté. De la concurrence naît souvent de ces conflits conduisant à la genèse de nombreux groupes où l’on retrouve souvent les mêmes thèmes. Il est donc d’une importance capitale de rendre non seulement votre page ou groupe accessible mais surtout d’instaurer au sein de votre communauté un climat de confiance.

 

Entre vrais métiers et d’autres un peu plus flous

Dans un monde où la transformation digitale et technologique est au cœur des rapports sociaux et professionnels, on assiste à l’avènement de nouveaux métiers tel que celui du «community manager» né de l’utilisation effrénée des media digitaux. Si de base vous possédez les aptitudes pour animer une communauté mais que vous souhaitez tout de même générer des profits, pensez à vous orienter vers ce métier éventuellement en freelance. A ce titre, vous pourrez ainsi allier passion et gain en veillant sur la marque, la veille concurrentielle ainsi que la fidélisation clientèle de la cible de différentes entreprises.

 

Ne vous laissez pas prendre au jeu du nombre de followers.

En outre, si vous êtes dotée d’une aisance relationnelle, que vous êtes dynamique et populaire sur instagram ou snapchat, vous avez la possibilité d’utiliser ces réseaux comme un moyen de communication voire un canal pour la publicité. La côte de popularité se mesurant le plus souvent grâce au nombre de followers, ne vous méprenez pas cependant. En réalité, il y a un gap entre les personnes qui sont abonnées à votre page et celles qui suivent avec entrain vos publications. En termes de «rating» et d’influence, mieux vaut donc se focaliser sur le nombre de vues ou d’interactions que génèrent vos publications.

En effet, une personne avec une petite communauté mais qui arrive à capter son entière attention a plus d’influence que celle qui malgré un nombre de followers élevé, ne retient que très peu l’attention.

C’est votre intelligence, votre créativité et votre passion qui feront de vous une véritable « influenceuse ». Peu importe le réseau utilisé, les politiques de confidentialité que nous avons pour habitude d’accepter sans réellement les lire font que les données une fois partagées, restent souvent même après suppression.

Gardez cela en tête et faites toujours attention à ce que vous postez, partagez ou dites sur les réseaux ! Par exemple, votre numéro de téléphone ou vos photos trop aguicheuses peuvent être utilisées sans votre consentement par des malfrats.

 

Utilisez les réseaux sociaux pour vous former et partager votre opinion

Twitter offre la possibilité de s’informer rapidement et en temps réel, mais aussi d’échanger ou donner son opinion sur des sujets d’actualités. Partager son point de vue sur ce réseau est, certes, monnaie courante, mais attention à ce que vous dites et surtout à ne pas déraper. Prendre position dans un débat et sur un sujet que l’on ne maîtrise pas totalement peut très vite nous exposer à un lynchage. Savoir s’affirmer et avoir un fort caractère est donc important. A l’instar de twitter, le réseau social club house commence lui aussi à prendre de plus en plus d’ampleur. Comme zoom dont l’utilité est plutôt professionnelle, club house lui sert de salle de discussion et d’échange via la prise de parole, sur des sujets divers allant de l’entreprenariat à la politique. Très pratique, ce réseau permet de regrouper des gens avec des centres d’intérêt communs. Si vous êtes du genre timide et que vous souhaitez vous initier à la prise de parole en public, ce réseau pourrait représenter un très bon point de départ.

 

Un outil pour vendre ou mobiliser

Si les réseaux sociaux sont un défouloir ou un moyen de s‘évader pour certains, pour d’autres, notamment les entrepreneurs, elle représente un très bon tremplin pour promouvoir son entreprise et se démarquer de la concurrence. Pour les plus téméraires et celles qui aimeraient se positionner en porteuses de voix, les réseaux sociaux sont un bon canal. Essayez donc d’en tirer du positif!

 

Un outil pour vendre ou mobiliser

Si les réseaux sociaux sont un défouloir ou un moyen de s‘évader pour certains, pour d’autres, notamment les entrepreneurs, elle représente un très bon tremplin pour promouvoir son entreprise et se démarquer de la concurrence. Pour les plus téméraires et celles qui aimeraient se positionner en porteuses de voix, les réseaux sociaux sont un bon canal. Essayez donc d’en tirer du positif!

ARTICLES SIMILAIRES