FaFaMag

Accueil Uncategorized VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE: CE JEUDI DÉBUTE LES 16 JOURS D’ACTIVISME CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE: CE JEUDI DÉBUTE LES 16 JOURS D’ACTIVISME CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

par La Rédaction

CE JEUDI DÉBUTE LES 16 JOURS D'ACTIVISME CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

A partir de ce jeudi 25 jusqu’au 10 décembre 2021, est lancée la campagne: 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre, afin d’éradiquer les violences faites aux femmes et jeunes filles.

Ce violences, basées sur le genre, connaissent une augmentation inquiétante ces dernières années. Ces 16 jours d’activisme s’inscrivent autour du thème: « Oranger le monde: mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes ! »

 

Le  constat et les chiffres, qui sont alarmants, ne trompent pas. Partout dans le monde, les femmes sont de plus en plus agressées, violentées et, dans bien des cas, tuées du simple fait qu’elles sont femmes.

 

Selon ONU Femmes, 1 femme sur 3, soit 35% des femmes dans le monde sont victimes de violences physiques ou sexuelles.

 

Dans les zones de conflits comme c’est le cas dans les grands lacs, entre autres zones, le viol est une arme de guerre qui fait des ravages chez les femmes.

 

Inceste, viol, féminicide etc, les violences domestiques plus sournoises ne sont pas en reste. Commises dans l’environnement direct par des proches, elles ne laissent, souvent, aucune chance aux femmes qui les subissent.

 

La stratégie de contre attaque qui demeure, en général, le dépôt de plainte, ne produit pas toujours les résultats escomptés; même s’il est impératif que les femmes continuent  les dénonciations. A cause de la honte, des pressions des agresseurs ou de la société, les victimes ne déposent pas plainte et voient ainsi ce problème, très souvent vital, étouffé. Les femmes et jeunes filles continuent de tomber ainsi sous les coups des hommes qui jugent encore au 21 e siècle qu’ils ont encore droit de vie et de mort sur elles.

 

Le 25 novembre reste une date symbolique puisqu’elle coïncide avec la journée internationale pour l’élimination de la violence  à l’égard des femmes.

La Rédaction

Laisser un commentaire